Héraclite, Frag. 91 : « On ne peut entrer deux fois dans le même fleuve... » et l’ajout de Plutarque: « ni toucher deux fois une substance périssable dans le même état; car par la vivacité et la promptitude du changement elle se disperse et de nouveau se rassemble, ou plutôt, ce n’est pas de nouveau ni ensuite, mais en même temps qu’elle se forme et disparaît, qu’elle survient et s’en va; par quoi son souvenir n’aboutit pas à l’être. »

http://www.blaiseperrin.com/files/gimgs/46_6.jpg
http://www.blaiseperrin.com/files/gimgs/46_5.jpg
http://www.blaiseperrin.com/files/gimgs/46_4.jpg
http://www.blaiseperrin.com/files/gimgs/46_1.jpg
http://www.blaiseperrin.com/files/gimgs/46_2.jpg
http://www.blaiseperrin.com/files/gimgs/46_3.jpg